Nouvelles
Avec l’arrivée du printemps, que faire avec votre terrain?
Avec l’arrivée du printemps, que faire avec votre terrain?
12 mars 2015

Malgré l’important couvert de neige et les froids intenses que nous vivons toujours, le printemps se pointera le bout du nez d’ici peu. Votre pelouse, comme toute autre plante, requiert quelques soins de base en début de saison afin de lui donner de la vigueur et de vous assurer qu’elle soit dense et en santé. Voici quelques conseils pratiques :

 

Le déchaumage

Une fois la neige fondue et le sol asséché, grattez votre pelouse à l’aide d’un râteau à feuilles afin d’enlever les brins de gazon jaune à la surface. Cette pratique permettra un verdissement plus rapide de la pelouse et un réchauffement plus hâtif du sol. Attention : il ne faut pas faire cette action sur un sol détrempé ou toujours gelé en profondeur.

 

L’aération

Chaque année, on se demande s’il est nécessaire d’aérer la pelouse. Cette pratique permet une meilleure infiltration de l’eau et des éléments nutritifs, et favorise le développement racinaire de la pelouse. Si vous observez des symptômes de compaction du sol, comme la difficulté à insérer un crayon dans le sol, il est alors important d’aérer votre pelouse. Les périodes idéales pour effectuer une aération sont le printemps et l’automne, lorsque le sol est humide mais non détrempé et non gelé.

 

Le terreautage

Cette pratique consiste à épandre une mince (0,6 à 1 cm) couche de terreau sur toute la pelouse, généralement après une aération. Selon le type de sol, différents matériaux (sable, terre noire, mousse de tourbe ou compost) peuvent être utilisés seuls ou en mélange. Le terreautage favorise, entre autres, l’activité microbienne du sol et améliore sa structure. Le printemps et l’automne sont de bonnes périodes pour réaliser le terreautage qu’on jumelle fréquemment avec un semis.

 

La rénovation de la pelouse

Au printemps, après un hiver rigoureux ou à des dommages causés par de petits mammifères (mulots ou mouffettes), c’est le moment idéal pour rénover votre pelouse. Vous pouvez le faire à l’aide de semences ou de gazon en plaque, mais quelle que soit la méthode utilisée, il faudra d’abord retirer la pelouse morte, travailler le sol en place et ajouter, si nécessaire, une bonne terre avant de semer ou de poser vos plaques de gazon.

 

Pour le semis, choisissez des semences de qualité et adaptées aux conditions de votre terrain (ex. : plein soleil ou ombre). Appliquez les semences à la surface du sol et recouvrez-les ensuite d’une mince couche de terre. À l’aide du revers d’un râteau, effectuez une pression sur le semis afin d’assurer un bon contact entre les semences et le sol. Les périodes idéales pour réaliser un semis sont de la mi-mai à la mi-juin, et de la mi-août à la mi-septembre.

 

Pour la rénovation à partir de gazon en plaque, coupez la zone endommagée en traçant une forme carrée afin de permettre un ajustement plus facile des plaques de gazon avec la zone à rénover. Le niveau du sol doit être ajusté afin que les plaques de gazon soient au même niveau que la pelouse déjà en place. Une fois les plaques de gazon posées, effectuez une pression à l’aide du revers d’un râteau ou par un léger piétinement pour assurer un bon contact entre la plaque et le sol. Ce type de rénovation peut être réalisé à tout moment de la saison lorsqu’un arrosage est possible; sinon, le printemps et l’automne sont les périodes idéales.

La zone rénovée doit être maintenue humide durant les 15 premiers jours, tandis que la tonte peut être effectuée 7 jours après la pose du gazon en plaque, ou lorsque le gazon atteint environ 10 cm dans le cas d’un semis.

 

La fertilisation

Le printemps est une période de croissance importante pour la pelouse. Une bonne fertilisation permettra à la plante de refaire ses forces, d’augmenter sa densité, sa vigueur et son verdissement. Les engrais sont généralement composés de trois éléments minéraux majeurs. La teneur de ces éléments est indiquée sur le sac à l’aide de trois chiffres (par exemple, 9-2-5), représentant respectivement le pourcentage en azote, en phosphore et en potassium. Au Québec, il est recommandé d’utiliser des engrais sans phosphore. Il est possible de se procurer des engrais sans phosphore dans plusieurs jardineries et auprès de plusieurs entreprises d’entretien d’espaces verts. Il est également important de respecter les doses recommandées sur le sac afin d’éviter la surfertilisation.

 

Consultez la section trucs et conseils d’entretien pour plus de détails!


© 2015 ASHOQ / TOUS DROITS RÉSERVÉS / CONCEPTION ZONE ORANGE